Voisinage : halte au bruit !

Les activités extérieures fleurissent avec les beaux jours. Afin que chacun puisse profiter de son jardin en toute tranquillité, des arrêtés fixent la réglementation sur les activités bruyantes et l’entretien des espaces verts.

Les nuisances sonores

Le bruit fait l'objet d'une réglementation complète qui garantit le droit au calme et à la tranquillité. Un arrêté préfectoral définit les jours et horaires pendant lesquels les travaux bruyants de jardinage et de bricolage sont tolérés :

Un tapage peut être constaté à n’importe quel moment de la journée. Le bruit excessif n'est pas autorisé, même avant 22h. Pour tout dérangement lié au bruit (regroupement de personnes, aboiements, engins motorisés comme une tondeuse à gazon ou une tronçonneuse…), discutez calmement du problème avec votre voisin avant tout. Il n’est peut-être n'est pas conscient de ces nuisances. Les victimes de bruit de voisinage peuvent faire un signalement auprès de la police municipale. Les contrevenants risquent jusqu'à 450 € d'amende.

Le brûlage des déchets verts

Les déchets verts sont les éléments issus de la tonte de pelouse, de la taille de haies et d’arbustes, d’élagage d’arbres, de débroussaillement et autres pratiques similaires.
Le brûlage de déchets verts à l’air libre ou dans des incinérateurs individuels est interdit en ville.
En campagne :

Le domaine public devant chez soi

Chaque habitant est responsable de l’entretien du domaine public devant son habitation. Aussi, tout résident est dans l’obligation d’entretenir les haies ou arbres se trouvant sur son terrain, de telle sorte qu’ils ne dépassent pas la limite de propriété. Le domaine public comprend également l’entretien du trottoir au droit de son habitation.

Pour rappel, la baignade dans l’Evre est interdite sur le territoire communal.

Imprimer