MENU

Mon restau responsable

Les restaurants scolaires de Gesté, la Poitevinière et Villedieu-la-Blouère rejoignent LA DEMARCHE MON RESTAU RESPONSABLE® proposée par la Fondation Nicolas Hulot et le réseau Restau'Co ! Mardi 4 juin, ils s'engageront officiellement pour une cuisine plus saine, de qualité et respectueuse de l'environnement. 

Mon Restau Responsable, qu'est-ce que c'est ? 

Mon Restau Responsable est une garantie participative dédiée à la restauration collective. Elle garantit les restaurants de collectivité qui s’engagent pour une cuisine plus saine, de qualité, respectueuse de l’environnement. 4 domaines d’application sont pris en compte : le bien-être des convives, l’assiette responsable, les éco-gestes et l’engagement social et territorial. Cette démarche souple et volontaire, basée sur l’évolution progressive des pratiques, est également originale dans sa forme. Convives, producteurs, distributeurs, associations, élus... sont parties-prenantes dès le début de la démarche et ce sont eux qui décernent la garantie Mon Restau Responsable® pour 2 ans.

Les restaurants scolaires autogérés de Beaupréau-en-Mauges s'engageront officiellement dans cette démarche le mardi 4 juin 2019

Ciné-débat : 

Le soir même, à 20h à au Centre Culturel de La Loge, un ciné-débat "BIEN DANS MON ASSIETTE - La transition alimentaire : place à l'action !" est organisé par Mauges Communauté. Au programme de la soirée : projection du film « Qu’est-ce qu’on attend ? » de Marie-Monique Robin suivi d'un débat sur l'alimentation dans les Mauges, animé par des témoins du champ à l’assiette.

L'entrée est gratuite et sans inscription.

LE FILM : 

Qu’est-ce qu’on attend ? raconte comment une petite ville d’Alsace de 2 200 habitants s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique.

À l’initiative de la municipalité, Ungersheim a lancé en 2009 un programme de démocratie participative, baptisé « 21 actions pour le XXIe siècle » qui englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, l’habitat, l’argent, le travail et l’école. « L’autonomie » est le maître mot du programme qui vise à relocaliser la production alimentaire pour réduire la dépendance au pétrole, à promouvoir la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables, et à soutenir l’économie locale grâce à une monnaie complémentaire (le Radis).

Depuis 2005, la commune a économisé 120 000 euros en frais de fonctionnement et réduit ses émissions directes de gaz à effet de serre de 600 tonnes par an. Elle a créé une centaine d’emplois. Et elle n’a pas augmenté ses impôts locaux. Alors, Qu’est-ce qu’on attend ?

Affiche Bien dans mon assiette

Imprimer

  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-