MENU

Enfants scolarisés : les mesures à partir 2 juin

Depuis le 14 mai, toutes les écoles de Beaupréau-en-Mauges accueillent les enfants de grande section au CM2, deux jours par semaine, en demi-groupe. Pour les plus petits (enfants de petite et moyenne section), il n’y aura pas de retour en classe avant l’été, sauf pour les écoles en capacité de les accueillir. Chaque établissement fixe son propre fonctionnement interne et informe les parents d’élèves de l’organisation mise en place. 

A partir du mardi 2 juin, les enfants scolarisés pourront déjeuner au restaurant scolaire. Un ensemble de mesures est mis en place pour permettre le respect des gestes barrières durant le temps du repas (lavage des mains, deux enfants par table maximum, service assuré par les agents municipaux…). L’accueil périscolaire le matin et le soir se poursuit.

Pour les enfants non accueillis à l’école, l’accueil prioritaire est assuré par les services municipaux et les associations partenaires. Aujourd’hui, cet accueil est limité à certaines professions. Il ne sera pas élargi dans l’immédiat. En effet, les moyens humains et matériels ne sont pas suffisants pour mettre en place aussi rapidement un accueil étendu. « Comme depuis le début du déconfinement, nos efforts se concentrent en priorité sur les écoles, la résidence autonomie “Saint Jean”, le centre COVID, l’accueil du public à l’Hôtel de Ville et dans les mairies déléguées. Les protocoles sont complexes. Ils nécessitent des moyens humains et matériels importants. » tient à expliquer Franck Aubin, maire de Beaupréau-en-Mauges. « On aimerait étendre l’accueil prioritaire et proposer un encadrement de tous les enfants, voilà pourquoi nous avons fait un appel à candidatures. Cependant, il est indispensable que l’on reste prudent en avançant à petits pas. Ce qui est fait doit être bien fait. Même si beaucoup de paramètres sont inconnus à l’heure actuelle, les dispositifs mis en place aujourd’hui pourraient servir de base pour la rentrée de septembre. » ajoute le maire, nouvellement élu.

Un appel à candidatures a été lancé pour encadrer les enfants dans ce contexte. Elles sont conservées par les services et seront utilisées si une extension de l’accueil prioritaire est possible. Si les conditions d’accueil venaient à évoluer, les nouvelles modalités seront transmises aux parents par le biais des écoles. 

Imprimer

  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-